Les œufs-reuses! Happy eggs!

 

English text below.

Des œufs bio à 6$ la douzaine?  À la quantité que j’utilise: non, merci!  Je n’en ai pas les moyens. Nous en passons environ deux douzaines par semaine.  L’été dernier, en route vers notre chalet, j’aperçus une jolie pancarte peinte à la main indiquant ”Oeufs frais à vendre, 3$ la douzaine”.  Hummm! Pas cher pour des œufs frais!  Je me suis arrêtée pour m’informer. Je suis ensuite devenue une fidèle cliente.

La gentille fermière m’a expliqué que ses poules sont dans le poulailler uniquement durant la saison froide.  Dès que Dame Nature le permet, les poules pondeuses déménagent dans un grand gazébo fait de bois et de broche à poule, qui leur permet d’être au grand air tout en étant à l’abri des prédateurs. Et les œufs sont disponibles à l’année, suffit de réserver.

Image

Le prix des œufs n’est pas le seul facteur qui pèse dans ma balance. M’étant informée sur les mauvaises conditions des élevages de poules pondeuses (5 par cage grillagée, l’équivalent d’une feuille de papier par poules comme espace), j’étais enchantée à l’idée de me procurer des œufs de poules qui voient la lumière du soleil et qui pondent selon la vraie “heure des poules”.  Puisque les poules des poulaillers industriels ne voient jamais la lumière du jour, les éleveurs industriels accélèrent les cycles jour-nuit grâce l’éclairage artificiel, afin de stimuler les poules à pondre plus souvent. De cette façon, la volaille est plus productive, donc plus payante.

Quelle joie j’éprouve de découvrir chaque semaine les différentes couleurs de ces œufs qui passent du rose au turquoise, en passant pas le kaki.  Des formes parfois imparfaites et de tailles diverses.  Les coquilles sont épaisses et dures.  Rien à voir avec les coquilles quasi transparentes des œufs d’épicerie. Mais la différence n’est pas seulement à l’extérieur!  Le blanc consistant est teinté de jaune et le jaune, presque orangé.  Faut voir la couleur de mes crêpes et de mes quiches!

En plus d’être un choix local et économique, c’est aussi un choix environnemental.  Les boîtes cartonnées sont réutilisés puisque je les rapporte, et les coquilles d’œufs sont compostées.  Un argument de plus, comme si ce n’était pas assez:  l’automne dernier, la gentille Denise m’a fourni le fumier de ses poulettes afin d’engraisser notre jardin. Ça, c’est moins que zéro déchet!

Même si le bonheur est un sentiment humain, je suis convaincue que les poules de Denise sont plus heureuses et le bonheur, ça goûte bon!

 

Happy eggs

Organic eggs for 6$ a dozen? With the quantities of eggs that I use? No, thanks! I don’t have that kind of money just for eggs. We use about two dozens a week. Last summer, on the way to our cabin, I saw a pretty hand painted sign saying ”Fresh eggs for 3$ a dozen” Hmmm! Cheap for fresh eggs! I stopped for more information.

The nice farmer explained that her chickens are in the henhouse only during winter. As soon as Mother Nature allows, laying hens move to a large gazebo made ​​of wood and mesh that allow them to be outside while being protected from predators. Eggs are available year-round.

The price of eggs is not the only factor that weighs in the balance. Knowing about the bad living conditions of the laying hens in industrial henhouses (5 hens per cage, the only available space the equivalent of a sheet of paper, per hen), I was delighted at the idea of procuring eggs coming from hens that see the light of day and lay their eggs to “real chicken time”. Yeah! The cleverness of industrial egg producers never ceases to surprise me: as their hens never see sunlight, using artificial cycles of light and dark they actually accelerate the duration of the day so hens will lay more often, being more productive so the farmers get more pay.

Back to my subject. I’m always curious to see what colors next week’s eggs are going to be. They go from pink to turquoise and brown to olive green! We sometimes get imperfect shapes and different sizes. But the difference is not only on the outside. The shells are thicker than grocery store eggs, and are rather hard. Nothing to do with the almost transparent store-bought egg shells. The whites are much more consistent, and have a yellowish hue. The yellows are almost orange. You should see the colors of my pancakes and quiches!

In addition to being a local and economic choice, it is an environmental choice as well.  Cardboard packages are reused as I bring them back to Denise, and the egg shells are composted. One more argument, if that was not enough: Denise gave me last fall’s chicken manure to fertilize our garden. That is less than zero waste!

Although happiness is a human feelings, I am convinced that Denise’s hens are happier and as we know, happiness tastes better!

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s